-
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Une sale crise de Démence

Aller en bas 
AuteurMessage
Lindsey Vaughan

Lindsey Vaughan

Nombre de messages : 46
Année d'Étude : 6e Année
Date d'inscription : 11/11/2007

Votre Personnage
Relations:

Une sale crise de Démence Empty
MessageSujet: Une sale crise de Démence   Une sale crise de Démence Icon_minitimeMar 13 Nov - 0:42

Des voix éclataient autour de lui. Il avait rapidement enfilé une tuque péruvienne et avait toujours son uniforme scolaire sur le dos. Il avait l'air un peu fou, surtout que son couvre-chef était bleu très fluo. On aurait pu le voir de très loin disons. Il ne s'attardait pas à ce genre de détails, il n'avait pas mieux à faire mais ne s'y attardait tout de même pas. C'était le soir, il venait de finir de manger son dîner, le gâteau de riz avait été un délice. Pour une fois qu'il n'avait pas de travaux à remettre le lendemain, il pouvait bien faire ce qu'il désirait.

Il avait le sourire aux lèvres, s'attardant dans le dortoir, cherchant apparemment quelque chose dans sa vieille malle grise, ses initiales gravées en argent sur le dessus «L. K. V.». Quelqu'un entra à toute allure et Lindsey leva les yeux de sa malle avec un soupir. Alicia venait d'entrer comme une fusée dans le dortoir des garçons et s'était assise sur le lit du garçon, trépignant d'impatience, on aurait dit qu'elle venait de manger des Fizwizbizs. C'était une jeune fille plutôt sympathique, mais elle suivait Lindsey un peu n'importe où et posait des questions sans arrêts. Une fois, elle avait même osé entrer dans les toilettes des garçons pour lui demander s'il voulait bien l'accompagner à la bibliothèque. Il ne pouvait s'empêcher de la trouver pathétique parfois.

« Lindsey ! Lindseyyyyyyyyy ? » dit-elle un peu fort, un visage de démence qui remplaçait le visage si paisible qu'elle avait lorsqu'elle lisait un livre. Il arrivait peu souvent que le jeune homme soit froid, distant et énervé. Cette Alicia était surement la seule personne qui pouvait arriver à le faire sentir comme ça. Pourtant, il se disait qu'elle ne devait pas être comme cela avec tout le monde, c'était impossible et qu'elle devait bien avoir de bons côtés. Il ne lui parlait pas depuis longtemps donc il ne pouvait pas vraiment la juger, mais depuis qu'il lui avait demandé une part de sa bile de tatou en cours de potions, elle ne le lâchait plus. À croire qu'elle voudrait le marier le lendemain même.

« Qu'est-ce que tu veux Alicia ? » dit-il pas aussi gentiment qu'il l'aurait voulu. Pourtant, le sourire de la demoiselle ne s'effaça pas, elle le regardait plus intensément même. Qu'est-ce qu'il avait fait pour mériter ça ? Il continuait à chercher dans les tiroirs de l'armoire qui lui était réservée, attendant que la Serdaigle réponde, elle qui aimait tant choisir les bons mots.

« Je me demandais si tu voulais venir manger au dîner avec moi ? » elle lui sourit encore plus amplement (si c'était possible), mais il ne la regardait pas. Il était très concentré à essayer de se rappeler où il avait posé ce qu'il cherchait. Il acquiesça (« huhu. ») et le sourire de Miss. Folle à Liée s'effaça tout d'un coup. « JE T'AI DEMANDÉ SI TU VOULAIS VENIR MANGER AVEC MOI ! » et elle commença à hurler. Elle avait des sautes d'humeurs, ce n'était pas possible. Elle continuait à crier d'un cri perçant et sans raisons. La porte s'ouvrit et un quelconque Serdaigle de première année apparut, inquiété par le cri.

Lindsey ne pouvait pas en contenir plus. « Il ne se passe rien de spécial, tu peux t'en aller » dit-il à l'adresse du petit blond qui avait de grand yeux et qui ne bougeait pas. Alicia arrêta de crier et Lindsey laissa tomber les pantalons noirs qu'il tenait entre ses mains quelques secondes plus tôt. « Alicia, j'ai déjà mangé, désolé et je dois y aller, Dumbledore m'a demandé pour euhh.. m'expliquer le prochain devoir de métamorphose. Je suis si en avance ... C'est ce qui arrive tu sais ? » Il lui fit un sourire convaincant, l'invitant à sortir avant lui. Elle était encore tout rouge, mais la trace de démence avait quittée son visage. Elle sortit avant lui et descendit les marches qui menaient à la salle commune. « Ouf . » murmura-t-il. Il descendit à sa suite et fût bien soulagé qu'elle s'assise dans un fauteuil, seule dans un coin plutôt de le suivre jusqu'au bureau du Professeur, où il n'allait pas vraiment.

En passant en revue la salle bleue et argent, il remarqua ce qu'il cherchait tant. Un livre à la relire rouge. Il le prit rapidement et quitta la salle commune sans un mot de plus. Il eut un long soupir en traversant le couloir du septième étage. Il espèrait qu'après cette scène elle ne lui reparlerait plus. Elle avait l'air carrément possédée, il ne l'avait jamais vu ainsi. Il avait son livre, mais il ne pouvait plus retourner dans son dortoir avant une demie-heure de peur qu'Alicia revienne à la charge. Il déambula donc dans le septième étage, essayant de se trouver un endroit calme, la tuque péruvienne un peu de travers après les recherches ardues qu'il avait fait. Il décida de monter dans la tour d'astronomie qui devait être vide par cette heure. Il ne faisait pas encore noir, il était à peine 18h00. Il monta les marches, monta les marches, son livre à la main. Rendu tout au sommet, il s'assit sur le rebord d'une fenêtre. Il faisait frais, mais il était tout de même bien, ayant des manches longues.

Il y eut tout d'un coup un grand vacarme dans le bas de l'escalier de la tour et il échappa son livre à l'extérieur. C'est à dire tout en bas, très loin en bas, dans l'herbe haute. Bon sens ! Ce livre qu'il avait tant cherché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Jedusor Jr.

Tom Jedusor Jr.

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 11/11/2007

Votre Personnage
Relations:

Une sale crise de Démence Empty
MessageSujet: Re: Une sale crise de Démence   Une sale crise de Démence Icon_minitimeMar 13 Nov - 8:09

Si on avait été en face de Tom on aurait surement trouvé étrange qu'il ne nous porte pas attention, mais étant donné la jeune fille qui s'était assise près de Mia une Serdaigle, on peut comprendre hen messieurs? Tom était complètement subjugué, non jamais ça ne lui était arrivé, une Serpentard en plus. Il finit donc par détacher son regard des courbes généreuses de la belle brune et replongea son regard dans l'assiette de spaghetti à la bolonaise. Vraiment dégoutant, mais entre ça, des sandwichs aux oeufs et une sorte de poisson qu'il n'osait même pas approché, il avait fini par choisir le Spaghetti. Qu'est qui se passait avec c'est bordel de petit elfe qui font la cuisine? Tom soupira et déposa la fourchette dans l'assiette. La grande salle était presque vide, tout le monde avait fini de diner. Il leva la tête et essaya de trouvé la Serpentard, mais elle devait être repartie vers le dortoir, peut-être allait-il pouvoir la séduire un de ses quatre! Tom Jedusor était effectivement quelqu'un d'assez spécial, parfois le dernier a quitté la grande salle, il se promène souvent dans l'école pendant la nuit, mais sa personne le sait, même pas les profs, en faite c'est bien les dernières personnes qui voudraient savoir se qu'il trafic a ses heures tardives de la nuit!

Enfin bref, Tom poussa son assiette et s'appuya les paumes sur la table pour s'aider a se levé, maintenant debout il observa l'assiette qui sembla entrée dans la table de marbre, il sourira et se retourna en marche vers la porte « Salut Tom » « Hey Jedusor comment ça va mec? » « Bonsoir Monsieur Jedusor comment allez-vous? » « Coucou Tom! ». Non je n'exagère pas! En moins de trente secondes, un Serpentard, Deux Gryffondor et un professeur avaient salué Tom. Les Gryffondor dégoutaient un peu Tom, mais franchement, parfois les filles sont superbes! Les mains dans les poches il quitta le grand hall et se mit a déambulé dans les couloirs, parfois il croisait quelques personnes qu'il reconnût brièvement et leur souriait froidement, la tête haute il commença a gravir les étages dans le château. Il fut légèrement distrait par un tableau qui lui semblait familier et d'un seul coup il reçut un coup au thorax.

« BORDEL! »

C'était encore cette conne de Alicia qui venait tout juste de lui rentré dedans, la Serdaigle était une des pires choses qui logeait ce château, pour tout l'or du monde il aurait aimé que ça soit une Sang de bourbe, il aurait pu plus facilement, un jour l'éliminé, mais c'était une foutue pur sang, de toute manière, il aurait droit a tous lorsqu'il sera au pouvoir, pourquoi pas l'éliminé elle aussi, mais pour l'instant, son esprit d'adolescent reprit le dessus. Il n'aida même pas la jeune Serdaigle a se relevé, les pommettes rouges, l'écume presque a la bouche, elle se releva et s'excusa en grommelant. « LINDSEYYYYYYYYYYY!!! » Et la voilà reparti dans sa course folle vers l'homme qui détenait son coeur. Mais bordel quand Lindsey allait finalement lui dire qui se fou totalement d'elle. « Seigneur dieu, Seigneur dieu....» Grommela le jeune Jedusor en se massant le thorax, elle avait failli le tuer cette folle! Parlant de Lindsey justement, la relation que les deux jeunes hommes entriennent est loin d'être de l'amitié, mais pourtant, Tom aimait bien lui parlé, ils s'entend quand même bien, en faite Tom aime beaucoup l'agacé. Serdaigle ou non, Lindsey est peut-être la seule personne avec qui Tom parle de façon sympathique, sans mentir. Faut aussi dire qu'il n'est pas au courent du fait que Lindsey est un Sang-De-bourbes.

Il continua donc a marché dans le château illuminé par des torches a chaque 2 mètres puis il fini par s'arrête devant le bureau de Dumbledore, il avait décidé tous bonnement d'allé le salué, il cogna a plusieurs reprises sans réponse, il se retourna en soupirant puis la porte s'ouvrit dans un grincement laissant sortir un professeur légèrement plissé qui d'une voix sage dit alors « Jedusor! Entre, voyons! ». Tom entra donc dans la pièce suivie de Dumbledore qui ferma la porte derrière eux. « Que te vaut ta visite? » Tom lui expliqua qu'il avait un peu de mal a digéré et qu'il voulait simplement venir lui dire bonjour, c'est donc ainsi que Tom savoura un thé, assez fort merci avec son professeur préféré. Il discuta un peu de la matière, puis une demi-heure plus tard il se leva, remercia le professeur et sortit la tête toujours aussi haute.

« Salut Melody, la pêche? »

Il venait tout juste de faire rougir une petite Quatrième année qui fondait pour lui, elle répondit d'une voit si basse que Tom ne comprendit même pas la réponse et décida de continué son chemin. Arrivé en face de l'escalier mennant la tour d'astronomie, il entendit un vacarme et eux le temps de se penché assez rapidement pour attrapé un livre. Un livre justement étiqueté L.K.V , c'est donc la que Lindsey se cachait de la psychotique! Il décida de monter les marches lentement de l'escalier menant à la classe d'astronomie. Tom fit attention pour que personne ne l'entende et surtout pas Lindsey, il souria et rendu vers la moitié des escaliers il hurla d'une voix de fille, le plus proche du ton qu'utilisait Alicia.

« LINNNNNNNNDSEEEEEEEEEEEEEY!!!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindsey Vaughan

Lindsey Vaughan

Nombre de messages : 46
Année d'Étude : 6e Année
Date d'inscription : 11/11/2007

Votre Personnage
Relations:

Une sale crise de Démence Empty
MessageSujet: Re: Une sale crise de Démence   Une sale crise de Démence Icon_minitimeJeu 15 Nov - 3:37

Il regardait encore par la fenêtre, à l'endroit où il avait perdu son livre dans l'herbe. C'était si bas, près de 8 étages plus bas. Il ne pouvait tout de même pas descendre tous les escaliers du château et aller chercher son livre dans les broussailles. Il ne savait même pas où était la tour d'astronomie, vue de l'extérieur. Une rage monta en lui, il avait passé du foutu temps à chercher ce bouquin et il l'avait bêtement échappé à cause d'un futile bruit. Il ne s'intéressait même pas à ce bruit, il ne s'intéressait pas à ce qu'il l'avait fait, et dans quelles circonstances. Il continuait à regarder le parterre lointain et tournant vers le jaune. Il regardait plus dans le vide en fait, se demandant si le livre pouvait être disponible à la bibliothèque de l'école.

« LINNNNNNNNDSEEEEEEEEEEEEEY ... ». Il ne compris pas tout de suite les mots qui lui parvinrent aux oreilles, et bientôt il put y distinguer son nom, son nom dit d'une voix trainante et désireuse. Il commencait vraiment à se demander comment il avait pu faire pour avoir si peu de chance. Cette satanée Alicia, qui le suivait partout, même en haut de la plus haute tour. Pourtant, elle avait l'air bien déçue et s'était assise dans un coin, ne se levant même pas pour aller manger, comme elle désirait le faire. Il commençait à avoir mal à la tête, la voix répétait le même mot entre ses deux oreilles. « Linnnnndseyyy... Linnnnndseeyyy ». Il n'avait seulement pas envie qu'elle monte en haut venir le déranger dans cet endroit calme. Il regarda le soleil se coucher et il marmonna quelques mots.

« Uhm Alicia ? Je ... Je viens d'aller voir le Professeur Dumbledore, il m'a donné un bouquin, que je viens justement de perdre. Tu as entendu ce bruit ? Tu pourrais aller voir d'où il vient ? » dit-il essayant de s'en débarrasser du mieux qu'il pouvait, les yeux toujours sur le ciel orange. Il avait soudainement envie de dormir, de seulement s'endormir, tomber dans le vide de l'autre côté de la fenêtre, dans l'herbe près de son livre. Une chance que ce n'était pas son livre le plus chéri, le livre que sa mère avait écrit lorsqu'elle avait 15 ans, avec son père pendant un Noël dans la salle commune de Serdaigle. Celui-là, il le gardait toujours près de son lit, sur sa table de chevet, près de sa baguette pendant la nuit et d'une lampe à l'huile qui doit bien être là depuis plus de mille ans.

Il posa les pieds sur le sol et mis les mains dans ses poches. Il n'avait pas vraiment d'émotion, il avait seulement envie de dormir à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Une sale crise de Démence Empty
MessageSujet: Re: Une sale crise de Démence   Une sale crise de Démence Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Une sale crise de Démence
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» ENS : Crise dans la crise
» Crise de folie... |Libre|
» La "crise" du telephone portable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chapitre XII ; Les Tours :: Tour d'Astronomie-
Sauter vers: